Les anciens élèves de
MASTERCLASS témoignent

“Cher Steeve,

Je t’écris ce petit mot pour te transmettre tous mes remerciements pour le miracle que tu as réalisé ! J’en ai rêvé durant toute ma prépa et aujourd’hui, je suis admis à l’ESSEC. Cette réussite, tu y es pour beaucoup. Maintenant qu’une page se tourne, j’en profite pour repenser au chemin parcouru. Il y a un an encore je suis venu te trouver pour que tu m’aides à perdre le moins de points possible en mathématiques aux concours. Mon objectif était alors de réussir mes concours en me fondant sur les matières dans lesquelles j’ai toujours été le plus à l’aise : les matières littéraires… Durant cette année, j’ai suivi scrupuleusement tes conseils, bu tes paroles… Un an plus tard, les résultats tombent : mes meilleurs résultats sont partout en mathématiques avec une moyenne aux parisiennes de 14,5… Et quand je me dis que je n’ai pas trouvé le moyen au bac de dépasser 10, je ne peux que penser qu’il s’est passé quelque chose de magique même si tu prétends le contraire. Tu as su m’apporter en un an l’aide que je n’avais trouvé nulle part ailleurs en 18 ans.

Mais plus qu’un bon niveau en mathématiques, la prépa et les concours demandent un mental d’acier, un travail acharné et sans interruption. Là encore, je me demande où j’en serais sans ton aide. Ta connaissance de la prépa, mais également des concours, et ton soutien tout au long de l’année m’ont permis de rester confiant devant n’importe quel obstacle et je crois que sans cela je n’aurais jamais pu réaliser mon rêve. Encore une fois, pour ton travail (combien de fois tu nous faisais travailler jusqu’à plus de minuit ?), mais aussi et surtout pour ton soutien et tes conseils fabuleux, merci. Merci d’avoir rendu ce rêve possible, merci de m’avoir donné les armes pour y parvenir.

Je me réjouis pour les élèves qui auront l’opportunité d’écouter tes conseils dans les années à venir car je sais que s’ils te font confiance comme je l’ai fait, ils réaliseront eux aussi leur class="nobr">rêve.”

 

J.T., admis à l’ESSEC en 2011