Les anciens élèves de
MASTERCLASS témoignent

“Steeve... Que dire !

Quelques heures à peine après les résultats d’admission, j’ai deux mots en tête : “waouh” et “merci”.

“Waouh” parce j’intègre l’ESCP dans deux mois, après un été bien mérité, après deux ans (oui parce que même si j’ai cubé je n’ai eu que deux vraies années de prépa) où à chaque période de vacances et chaque week-end je me refusais le moindre écart parce que j’avais en tête l’objectif que je m’étais fixé, celui que tu nous rabâchais sans cesse : HEC. Et c’est seulement en visant la lune que j’ai pu tomber dans les étoiles, avenue de la République pour les trois prochaines années.

Et “merci”, parce que ma réussite c’est aussi la tienne. Merci d’avoir décelé chez moi cette rage de vaincre qui m’a menée jusqu’ici et que tu as su entretenir par tes discours à chaque cours, merci d’avoir cru en moi, merci de m’avoir toujours poussée à m’arracher à la tâche parce que sans toi je n’y serais jamais arrivée. Je partais de très très bas, j’étais “dans les choux dans une prépa de chèvre” comme tu me l’as dit lors de mon premier entretien avec toi... J’ai commencé avec un bon 0,5 à mon premier concours blanc chez toi en début de carré, mais je savais que je pouvais y arriver parce que tu me l’avais dit ! Et il ne tenait qu’à moi ! Alors j’ai écouté tes conseils, c’est-à-dire travailler toujours plus : quand les autres s’endormaient à 22h, je veillais encore 3 heures de plus sur tes polys qui sont des mines d’or, et grâce auxquels j’ai atteint une moyenne de 17 en maths au concours avec un 18,2 à l’épreuve de Maths II. Et c’est grâce à mon travail (parce que non je n’étais pas une élève brillante mais bosseuse) et malgré les coups de mou, auxquels tu répondais toujours présent, que j’ai l’immense joie d’intégrer l’ESCP en septembre.

Alors pour tous tes futurs étudiants à MasterClass : écoutez à la lettre tous les conseils de Steeve qui connaît la prépa mieux que quiconque, et qui vous permettra d’atteindre des sommets (même si comme moi vous partez de loin) à condition que vous vous en donniez les moyens !! Car sans un travail acharné, c’est impossible.

Encore mille mercis pour tout ce que tu as fait pour moi. ”

M.L., admise à l’ESCP en 2016